Une vigilance mensuelle


Cet article fait partie de notre grand dossier “Les complications de la grossesse


Chaque mois, lors des visites avec la sage-femme ou le gynécologue, une série d’analyses sont réalisées pour prévenir, voire traiter les complications de la grossesse.


La béance du col

 

Une surveillance mensuelle du col de l'utérus est réalisée par le toucher vaginal. Pendant les six premiers mois, il doit rester long, ferme et tonique. Ce n’est qu’au cours du dernier trimestre qu’il va progressivement se raccourcir, pour s’entrouvrir de préférence le plus tard possible (1). 

• Facteurs de risques : fausses couches tardives, accouchement déjà prématuré, chirurgie du col, accouchement difficile d’un gros bébé (2). 

• Traitement : en fonction du terme de la grossesse, plusieurs dispositions peuvent être prises pour prévenir une fausse couche au second trimestre, puis un accouchement prématuré.

- le cerclage du col : en général à trois mois de grossesse pour faire face à un raccourcissement ou à une ouverture du col. C’est une intervention chirurgicale : quelques points de suture maintiennent le col fermé (3).
- le repos total ou partiel
- une hospitalisation, avec administration de corticoïdes pour accélérer la maturation pulmonaire du fœtus et des tocolytiques en cas de contractions.

 

La toxémie gravidique ou pré-éclampsie

 

La toxémie gravidique peut générer des complications au niveau de certains organes, notamment les reins.

 

• Dépistage : prise de tension, analyse d’urines et contrôle de la prise de poids. Ces indications contribuent à dépister cette maladie et à en éviter les complications, plus graves pour la mère et l’enfant : l’éclampsie (crise convulsive). 

• Symptômes : hypertension artérielle, présence d’albumine dans les urines et œdèmes : gonflement du visage, des mains, des jambes, voire troubles de la vision et maux de tête. 


• Facteurs de risques : femmes très jeunes (moins de 18 ans) et ayant dépassé 40 ans, grossesses multiples, tendance à l’hypertension artérielle (2). 

• Traitement : repos complet pour la future maman et traitement médicamenteux si besoin pour faire diminuer la pression artérielle (3). Contrôle plus régulier de la croissance du bébé pour détecter une insuffisance du placenta. Un accouchement peut être déclenché pour les grossesses à terme ou pour les pathologies les plus lourdes.

 

Le diabète gestationnel 

 

• Dépistage : analyse d’urines pour détecter la présence de sucre. En début de grossesse ou le plus souvent au 6ème mois : prise de sang pour mesurer le taux de sucre dans le sang. 

• Symptômes : soif incessante, envies fréquentes d’uriner, fatigue (4). 

• Facteurs de risques : femmes de plus de 35 ans, maman ayant donné naissance à un bébé de plus de 4 kg, antécédents familiaux, en surpoids. 

• Traitement : régime alimentaire sans sucre et activité physique régulière et, si nécessaire, en fin de grossesse injections d’insuline. Des échographies régulières pour surveiller le développement du fœtus (3).

 

Le retard de croissance intra-utérin 

 

• Dépistage : la croissance du fœtus est surveillée par l’examen clinique mensuel et par les échographies (1). 

• Traitement :
- si le retard de croissance est faible, une échographie mesurera tous les 15 jours la croissance du bébé et le repos le plus complet est prescrit à la future maman.
- en cas de retard important, une hospitalisation est nécessaire pour un suivi très rapproché du fœtus et des corticoïdes sont administrés pour favoriser la maturation pulmonaire en vue d’un accouchement prématuré (1).

(1) "Bien vivre votre grossesse", Anne Théau, éditions Larousse.
(2) "Votre grossesse jour après jour", M. Bott, éditions Larousse.
(3) "Votre grossesse", Anne Deans, éditions Marabout.
(4) "Attendre mon enfant aujourd’hui", Edwige Antier, éditions Robert Laffont.



La rédaction de BébéVallée

L’asthme peut se modifier après la grossesse

C’est la maladie respiratoire la plus fréquente pendant la grossesse (1). Ses effets sont très variables chez les femmes enceintes. Selon le Dr Antier (2), la grossesse peut modifier l’évolution de l’asthme. Une femme sur trois sortirait de sa grossesse avec un asthme guéri ou amélioré, une femme sur trois conserverait la même gêne respiratoire et une femme sur trois verrait son asthme aggravé pendant et après la grossesse.
(1) "Votre grossesse", Anne Deans, éditions Marabout.
(2) "Attendre mon enfant aujourd’hui", Edwige Antier, éditions Robert Laffont.


Le saviez-vous ?

 


Technorati , , , , , , , , ,

 
Favoris:  scoopeo:L’éveil de bébé  fuzz:L’éveil de bébé tapemoi:L’éveil de bébé nuouz:L’éveil de bébé blogmemes:L’éveil de bébé bookeet:L’éveil de bébé pioche:L’éveil de bébé digg:L’éveil de bébé del.icio.us:L’éveil de bébé spurl:L’éveil de bébé wists:L’éveil de bébé simpy:L’éveil de bébé newsvine:L’éveil de bébé blinklist:L’éveil de bébé furl:L’éveil de bébé reddit:L’éveil de bébé fark:L’éveil de bébé blogmarks:L’éveil de bébé Y!:L’éveil de bébé smarking:L’éveil de bébé magnolia:L’éveil de bébé segnalo:L’éveil de bébé
Identification
82 connectés Identifiants perdu ?

Vous êtes ici: Accueil de BébéVallée > Autour de Bébé > Les complications de la grossesse > Une vigilance mensuelle

À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle