Soulager la mère dans l’apprentissage des limites


Ce témoignage fait partie de notre grand dossier “Etre une bonne mère


Qu’est-ce que la paternité change pour un homme ? Quelle est selon-vous la première qualité d’un père ? Etes-vous favorable au partage des tâches père/mère dans les soins prodigués au nouveau-né ?


BébéVallée : Qu’est-ce que la paternité change pour un homme ?

 

Daniel Charlemaine : Pendant la grossesse de sa compagne, il est encore dans le fantasme. Sa paternité ne lui est vraiment révélée qu'avec l'arrivée de l’enfant. Il cesse alors d’être un fils ou seulement un fils et s'inscrit dans une descendance. Il me semble important, dans ce contexte, même si le couple n’est pas marié, de laisser le père exercer lui-même son acte de reconnaissance de l’enfant et transmettre son nom pour l’inscrire dans la lignée paternelle.

 

Etes-vous favorable au partage des tâches père/mère dans les soins prodigués au nouveau-né ?

 

C’est un acte maternel. Le risque existe pour le père d'entrer en concurrence avec la mère dans ce domaine des soins dits "maternels" et de passer ainsi à côté de son rôle essentiel de séparateur. C’est lui qui donnera envie à l’enfant de gagner progressivement son autonomie pour découvrir le monde extérieur et saura, le moment venu, signifier à sa femme, comme à son enfant, qu’elle n’est pas seulement une mère et que le fusionnel initial est destiné à se transformer. La confusion des rôles peut également conduire l’enfant à interroger ses parents, au travers de symptômes comme les troubles du sommeil et de l’alimentation.

 

Quelle est selon-vous la première qualité d’un père ?

 

C’est de savoir soulager la mère dans l’apprentissage des limites et de faire usage de son agressivité (en tant qu'autorité pacifiante) quand cela est nécessaire. Savoir dire non, poser des interdits : si le père s’y dérobe, c’est la mère qui doit jouer tous les rôles à la fois, ce qui n’est pas très confortable pour elle. Cela implique bien sûr que les parents soient en phase sur les limites à donner, sinon l’enfant aura rapidement repéré qu’il peut faire jouer l’un contre l’autre.

 

Pourquoi l’apprentissage des limites est-il essentiel ?

 

C’est par la fixation de repères que l’enfant sera sécurisé. S’ils n’ont pas été bien posés, il n’aura de cesse par la suite de les réinterroger, ce qui peut se traduire par exemple, au travers de comportements addictifs.

 

Etes-vous favorable à l’usage de la fessée ?

 

Il me semble qu’il y a d’autres moyens de dire à l’enfant qu’il n'est pas tout puissant. Je préfère une bonne colère plutôt que le recours à la fessée, la gifle ou même la tape sur les mains. D’autant que les zones élues ne sont pas anodines : les fesses sont une zone érogène, la bouche un lieu pulsionnel, les mains un outil d’exploration. Le fait de réprimer un endroit d’où partent les pulsions de l’enfant pose question. Cela ne veut pas dire que cela ne soit pas "utile" à un moment donné, mais il importe de rester vigilant quant à l’effet produit (aux extrêmes on trouve l'apaisement ou à l'inverse l'excitation).

 

Quels conseils donneriez-vous à un jeune père ?

 

De s’écouter d’abord, en faisant confiance à ses intuitions, puis de savoir rassurer sa femme à la fois dans sa maternité et dans sa féminité. Et, enfin, de ne pas oublier le pouvoir apaisant des mots, même auprès d’un nouveau-né !

 

Quand faut-il consulter ?

 

Les enfants sont parfois les meilleurs thérapeutes de leurs parents : ils nous interrogent continuellement. Ce qui n’a pas été résolu, suite notamment à un passé traumatique, peut ressortir avec l'accès à la paternité. Quand on a le sentiment de vivre dans la répétition et de ne pas trouver d’issues favorables ou quand on ne parvient plus à sécuriser son enfant, alors on a peut-être besoin d’en parler en dehors du contexte familial et de recourir à un "démineur" !



La rédaction de BébéVallée

Atténuer le traumatisme de la naissance

Des méthodes d’accouchement (notamment la méthode Leboyer) permettent de réduire la violence du passage du milieu intra-utérin au monde extérieur : semi-obscurité, le cordon ombilical n’est pas tout de suite coupé... Les enquêtes réalisées auprès des nouveau-nés bénéficiaires indiquent que les troubles du sommeil et de l’alimentation après la naissance sont très fortement réduits, voire inexistants.


Le saviez-vous ?

 


Technorati , , , , , , , , , , , , ,

 
Favoris:  scoopeo:L’éveil de bébé  fuzz:L’éveil de bébé tapemoi:L’éveil de bébé nuouz:L’éveil de bébé blogmemes:L’éveil de bébé bookeet:L’éveil de bébé pioche:L’éveil de bébé digg:L’éveil de bébé del.icio.us:L’éveil de bébé spurl:L’éveil de bébé wists:L’éveil de bébé simpy:L’éveil de bébé newsvine:L’éveil de bébé blinklist:L’éveil de bébé furl:L’éveil de bébé reddit:L’éveil de bébé fark:L’éveil de bébé blogmarks:L’éveil de bébé Y!:L’éveil de bébé smarking:L’éveil de bébé magnolia:L’éveil de bébé segnalo:L’éveil de bébé
Identification
103 connectés Identifiants perdu ?

Vous êtes ici: Accueil de BébéVallée > Autour de Bébé > Etre une bonne mère > Soulager la mère dans l’apprentissage des limites

À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle