Le tabagisme passif est un facteur favorisant les maladies ORL !


Ce témoignage fait partie de notre grand dossier “Bébé et le froid


C’est l’hiver, votre enfant, surtout s’il est à la crèche,  enchaîne les otites, les bronchites,  les bronchiolites... Les conseils d'Arnaud LEPRAT, Médecin généraliste


BébéVallée : Faut-il promener un enfant par temps froid ?

 

Arnaud LEPRAT : Il n’y a aucune contre-indication, du moment que l’enfant est bien couvert et que la promenade ne dure pas trop longtemps. C’est surtout dans les lieux de garde, dès lors qu’il y a plusieurs enfants, que se situe l’essentiel des foyers de contamination : la crèche, l’école, … Je pense, en particulier, à l’otite, la bronchiolite et à la gastro-entérite.

La difficulté est d’éviter que les épidémies ne prennent de l’ampleur. Le meilleur réflexe est alors de garder son enfant malade chez soit. Cela passe également par des mesures d’hygiène très strictes. Les virus sont très résistants. Ils se propagent d’un enfant à l’autre, ne serait-ce que par l’échange des jouets. Ils se nichent aussi sur les tables à langer, les vêtements des puéricultrices, et ce, pendant plusieurs jours…

Est-il possible de prévenir les maladies ORL ?

 

On peut limiter ces problèmes par quelques mesures simples : lavage du nez deux fois par jour par exemple - quatre fois - quand l’enfant est enrhumé avec recours au mouche-bébé. Je conseille toujours d’utiliser des mouchoirs en papier jetables et de penser à bien se laver les mains, avant, et après le mouchage du bébé. Il me semble également important d’apprendre aux aînés à ne pas s’approcher du visage du bébé quand on est enrhumé, à mettre la main devant sa bouche quand on tousse… Mêmes réflexes pour les adultes, car ils peuvent avoir contracté le virus de la bronchiolite qui se manifeste chez eux, et de manière trompeuse, par un simple rhume.


En dehors de ces mesures d’hygiène, il n’existe plus aujourd’hui de médicament immunostimulant. Certains parents ont recours à l’homéopathie.

On oublie enfin trop souvent que le tabagisme passif est un facteur favorisant les maladies ORL. Les enfants de fumeurs sont plus fragiles, plus souvent malades, ils prennent plus de médicaments et sont plus fréquemment hospitalisés, même quand le parent fumeur pense prendre des précautions pour éviter de fumer devant l’enfant.

Quand faut-il consulter ?

 

La fièvre n’est pas un symptôme grave. C’est le signe d’une réaction à une infection qui peut disparaître d’elle même. Au-delà de 38°5, il est préférable de consulter le médecin-traitant de l’enfant. Il faut également bien observer son comportement. A-t-il de l’appétit ? Joue-t-il volontiers ? Quelle est la qualité de son sommeil ? Le changement de comportement doit être un facteur d’alerte pour les parents.

Faut-il avoir systématiquement recours aux antibiotiques ?

 

Surtout pas. La plupart des infections ORL hivernales sont d’origine virale. En cas d’angine, par exemple, on réalise des tests de diagnostic rapide au cabinet pour déceler une éventuelle angine à streptocoques. Si elle est virale on soignera l’enfant avec des antipyrétiques (paracétamol)- quand il a de la fièvre - et un simple lavage de nez. Quant aux bronchiolites, leur traitement repose principalement sur la kinésithérapie respiratoire, surtout pour les plus petits. Nous ne prescrivons des antibiotiques que dans l’hypothèse où elle se complique (fièvre, otite ou bronchite). On peut être également amené à prescrire des broncho-dilatateurs et des corticoïdes inhalés selon l’évolution.

Cela ne veut pas dire qu’il faut prendre les bronchiolites à la légère ! Si l’enfant a moins de trois mois, il est très fréquemment hospitalisé et, au-delà de trois mois, s’il souffre de détresse respiratoire. L’enfant devient alors essoufflé, il peut être cyanosé et ne pas pouvoir s’alimenter à cause de la toux et des vomissements qu’elle génère…


De même, au-delà de trois bronchiolites dans l’enfance, l’enfant risque de développer un asthme, d’autant plus si le petit patient a des antécédents allergiques et asthmatiques dans sa famille.



La rédaction de BébéVallée


Technorati , , , , , , , , , ,

 
Favoris:  scoopeo:L’éveil de bébé  fuzz:L’éveil de bébé tapemoi:L’éveil de bébé nuouz:L’éveil de bébé blogmemes:L’éveil de bébé bookeet:L’éveil de bébé pioche:L’éveil de bébé digg:L’éveil de bébé del.icio.us:L’éveil de bébé spurl:L’éveil de bébé wists:L’éveil de bébé simpy:L’éveil de bébé newsvine:L’éveil de bébé blinklist:L’éveil de bébé furl:L’éveil de bébé reddit:L’éveil de bébé fark:L’éveil de bébé blogmarks:L’éveil de bébé Y!:L’éveil de bébé smarking:L’éveil de bébé magnolia:L’éveil de bébé segnalo:L’éveil de bébé
Identification
113 connectés Identifiants perdu ?

Vous êtes ici: Accueil de BébéVallée > Autour de Bébé > Bébé et le froid > Le tabagisme passif est un facteur favorisant les maladies ORL !

À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle