Les pièges de la recomposition familiale


Cet article fait partie de notre grand dossier “Bébé dans une famille recomposée


De la diplomatie, de la patience, du discernement : il en faut pour sortir des pièges qui ne manquent pas de se présenter lors des recompositions familiales.


Laisser son "ex" peser sur le climat familial

 

Mieux vaut tenter d’apaiser les tensions avec son "ex" pour se donner une chance de reconstruire (1). Le beau-parent aura également tout intérêt à mettre de l’huile dans les rouages (2) avec le parent extérieur : ses beaux-enfants accepteront d’autant mieux l’arrivée d’un petit dernier. 

 

A l’inverse, occulter totalement le parent extérieur

 

Si le deuil de la relation précédente est important, on ne peut pas "rayer d’un trait une histoire dont les enfants témoignent". Surtout, avec l’arrivée d’un bébé, chaque enfant doit "pouvoir s’appuyer sur ses deux parents, qu’ils vivent ou non sous le même toit" (1). 

 

Donner la chambre de l’aîné au bébé

 

Il a la plupart du temps déjà changé de maison, s’est adapté à sa nouvelle famille, mieux vaut ne pas changer ses habitudes au moment de l’arrivée du bébé (3). 

 

Jouer le beau-parent éducateur

 

Surtout, si l’enfant est grand et la recomposition récente, il vaut mieux éviter de vouloir le "dresser" ou même de porter un jugement sur son éducation (4). 

 

Une relation trop fusionnelle avec les enfants

 

C’est souvent le cas quand la mère se sent coupable d’être à l’origine de la séparation (1). Difficile dans ce cas de laisser de la place à son nouveau couple et à un projet de bébé.

(1) "Familles recomposées, guide pratique", Marie-Dominique Linder et Théo Linder, éditions Hachette Pratique.
(2) Interview d’Edwige Antier
(3) "Familles recomposées", Sylvie Cadolle, éditions Marabout.
(4) "L’enfant de l’autre", Edwige Antier, éditions J’ai Lu.



La rédaction de BébéVallée

La marâtre vue par les contes

Blanche-Neige, Cendrillon, Hänsel et Gretel : impossible d’ouvrir un livre de contes sans tomber sur une méchante belle-mère qui tyrannise ses beaux-enfants ! A l’époque, quand un père veuf se remariait, la belle-mère était investie de tous les pouvoirs : elle prenait en charge l’éducation des enfants et ne leur pardonnait aucun écart... Il faut dire que la psychologie n’existait pas… "Familles recomposées", Sylvie Cadolle, éditions Marabout.


Le saviez-vous ?

 


Technorati

 
Favoris:  scoopeo:L’éveil de bébé  fuzz:L’éveil de bébé tapemoi:L’éveil de bébé nuouz:L’éveil de bébé blogmemes:L’éveil de bébé bookeet:L’éveil de bébé pioche:L’éveil de bébé digg:L’éveil de bébé del.icio.us:L’éveil de bébé spurl:L’éveil de bébé wists:L’éveil de bébé simpy:L’éveil de bébé newsvine:L’éveil de bébé blinklist:L’éveil de bébé furl:L’éveil de bébé reddit:L’éveil de bébé fark:L’éveil de bébé blogmarks:L’éveil de bébé Y!:L’éveil de bébé smarking:L’éveil de bébé magnolia:L’éveil de bébé segnalo:L’éveil de bébé
Identification
94 connectés Identifiants perdu ?

Vous êtes ici: Accueil de BébéVallée > Autour de Bébé > Bébé dans une famille recomposée > Les pièges de la recomposition familiale

À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle