L’arrivée du bébé symbolise la fin de la première histoire


Ce témoignage fait partie de notre grand dossier “Bébé dans une famille recomposée


Interview d’Edwige ANTIER, Pédiatre, diplômée de psychopathologie de l’enfant.
Auteur de 'L’enfant de l’autre', éditions J’ai Lu, co-auteur de 'Le jour où mes parents ont divorcé', éditions Presses de la Renaissance.


Bébévallée : Les familles recomposées donnent souvent l’impression qu’il est simple de retrouver une harmonie familiale. Est-ce une illusion ou la réalité ?

 

Edwige Antier : C’est loin d’être simple. Il faut s’y préparer en tant que futurs beaux-parents. Chacun s’imagine pouvoir aimer les enfants de l’autre comme les siens. Mais ce n’est pas la chair de notre chair. Les enfants ont leur histoire propre. La complicité n’est pas naturelle, il faudra donc la construire et cela demande beaucoup d’humilité. 

 

Comment vivre dans l’harmonie ?

 

Plus les enfants sont petits, plus l’alchimie a une chance de se faire. C’est la souffrance du parent abandonné qui est difficile à porter pour l’enfant, que ce parent soit ou non à l’origine de la séparation. L’enfant doit vivre avec cette problématique. Quand les tensions s’apaisent, que chacun a refait sa vie, les choses se passent mieux. 

 

Comment gérer sa relation avec l’autre parent ?

 

La belle-mère ou le beau-père ont un vrai travail d’alliance à faire avec l’autre parent, en envoyant toujours des petits messages positifs qui finiront bien par porter leurs fruits : un dessin, une part de gâteau… 

 

Quand peut-on se sentir prêt pour faire un bébé dans une famille recomposée ?

 

Comme dans toute famille, il ne faut pas prendre l’avis des plus grands pour prendre cette décision. Ce projet doit répondre avant tout à un désir d’enfant chez le nouveau couple. 

 

Comment est vécue l’arrivée d’un bébé ?

 

C’est un choc émotionnel toujours très violent pour les enfants. Ils doivent renoncer à leur espoir de voir leurs parents se remettre ensemble. L’arrivée du bébé symbolise la fin de la première histoire de manière non négociable. Il ne faut pas essayer de vouloir normaliser la situation, en jouant à la famille idéale, en laissant son enfant seul avec son trouble. Il ne faut pas hésiter à lui dire que cela doit lui sembler "bizarre", qu’il est normal qu’il le vive plus ou moins bien. C’est surtout le cas si son autre parent est encore dans la peine, il aura d’autant plus de mal à partager la joie d’une naissance. 

 

Comment accompagner cet évènement auprès des enfants ?

 

On ne peut pas occulter leur part d’enfance ; il faut sortir leurs albums photos, en parler avec le nouveau compagnon. Quand on commence à s’extasier sur le premier sourire de bébé, sa première dent, ils doivent avoir le sentiment de se sentir aussi reconnus, valorisés, car ce bébé aura pour eux toujours beaucoup plus de chance : il a ses deux parents ensemble !



La rédaction de BébéVallée


Technorati ,

 
Favoris:  scoopeo:L’éveil de bébé  fuzz:L’éveil de bébé tapemoi:L’éveil de bébé nuouz:L’éveil de bébé blogmemes:L’éveil de bébé bookeet:L’éveil de bébé pioche:L’éveil de bébé digg:L’éveil de bébé del.icio.us:L’éveil de bébé spurl:L’éveil de bébé wists:L’éveil de bébé simpy:L’éveil de bébé newsvine:L’éveil de bébé blinklist:L’éveil de bébé furl:L’éveil de bébé reddit:L’éveil de bébé fark:L’éveil de bébé blogmarks:L’éveil de bébé Y!:L’éveil de bébé smarking:L’éveil de bébé magnolia:L’éveil de bébé segnalo:L’éveil de bébé
Identification
81 connectés Identifiants perdu ?

Vous êtes ici: Accueil de BébéVallée > Autour de Bébé > Bébé dans une famille recomposée > L’arrivée du bébé symbolise la fin de la première histoire

À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle