Les raisons d’allaiter


Cet article fait partie de notre grand dossier “Allaiter sans stresser


Il y a beaucoup d’avantages à nourrir son enfant les premiers mois. Surtout, il est bien protégé par nos anticorps durant la durée de l’allaitement maternel.


Pour l’enfant 

 

Favoriser le développement psycho-affectif
L’allaitement permet de prolonger le temps de la grossesse et de la naissance. Le contact étroit favorisé par la mise au sein peut jouer un rôle essentiel pour favoriser le lien mère/enfant. Une attitude sécurisante sur le plan physique et affectif permet à l’enfant d’être plus facilement autonome (1).

Le lait maternel fabrique des anticorps
Les enfants nourris au sein de manière exclusive durant au moins trois mois, idéalement six, sont moins exposés aux infections bactériennes ou virales. C’est le cas pour les diarrhées aiguës, mais également pour les infections de la sphère ORL (rhinite, otites) et les infections respiratoires.

Diminuer les allergies alimentaires
L’effet est particulièrement remarquable pour les enfants qui ont des antécédents familiaux et pour les allergies de type alimentaire. Pour celles d’origine respiratoire, les études se contredisent, les plus récentes indiquent même que l’allaitement augmenterait le risque d’allergies aux chats, graminées et acariens (2).


L’obésité
Une étude récente a démontré qu’il diminuait le risque de surpoids dans l’enfance de 44% par rapport à une alimentation artificielle exclusive (3).

 

Pour la mère 

 

Des kilos en moins
La perte de poids est plus rapide dans les six premiers mois.

Des suites de couches facilitées
Les sécrétions hormonales diminuent les risques d’infection suite à l’accouchement et aident l’utérus à reprendre sa taille, sa forme, sa tonicité.

Prévention du cancer
L’allaitement maternel diminue l’incidence des cancers du sein et de l’ovaire avant la ménopause. 


(1) ABC de la psychologie de l’enfant, Corinne Morel, éditions Grancher.
(2) L’allaitement maternel, Brochure éditée par la Société française de pédiatrie, février 2005.
(3) E.J. Mayer-Davis « Breastfeeding and risk for childhood obesity », Diabetes Care, 2006.



La rédaction de BébéVallée

Les grands prématurés nourris au lait maternel

Avant 32 semaines, les prématurés ne sont pas en mesure de digérer le lait de vache. Ils sont nourris exclusivement, par sonde gastrique, de lait maternel et, par perfusion, de glucosé. Ce n’est que vers l’âge de 34 semaines, s’ils n’ont pas de complications respiratoires ou digestives, qu’ils vont acquérir progressivement le réflexe de succion et de déglutition qui leur permettra d’être alimentés progressivement par le sein maternel. Les unités de néonatologie, comme celle de l’hôpital Trousseau (Paris), développent le contact peau à peau entre la mère et l’enfant, notamment, pour stimuler la lactation.


Le saviez-vous ?

 


Technorati , , ,

 
Favoris:  scoopeo:L’éveil de bébé  fuzz:L’éveil de bébé tapemoi:L’éveil de bébé nuouz:L’éveil de bébé blogmemes:L’éveil de bébé bookeet:L’éveil de bébé pioche:L’éveil de bébé digg:L’éveil de bébé del.icio.us:L’éveil de bébé spurl:L’éveil de bébé wists:L’éveil de bébé simpy:L’éveil de bébé newsvine:L’éveil de bébé blinklist:L’éveil de bébé furl:L’éveil de bébé reddit:L’éveil de bébé fark:L’éveil de bébé blogmarks:L’éveil de bébé Y!:L’éveil de bébé smarking:L’éveil de bébé magnolia:L’éveil de bébé segnalo:L’éveil de bébé
Identification
76 connectés Identifiants perdu ?

Vous êtes ici: Accueil de BébéVallée > Autour de Bébé > Allaiter sans stresser > Les raisons d’allaiter

À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle